Comment reconnaître les symptômes d’une hernie discale chez un chien ?

Une hernie discale chez les chiens peut être une affaire désagréable et surtout douloureuse. Mais quels sont les symptômes qui indiquent une hernie discale chez un chien ?

Une hernie discale chez un chien n’est pas facile à reconnaître pour son propriétaire, car les signes sont nombreux et variés. Les symptômes qui se manifestent dépendent de la gravité de la hernie discale et de la hauteur de la colonne vertébrale. Les symptômes d’une hernie discale et le moment où vous et votre animal devez consulter votre vétérinaire sont décrits ci-dessous.

Qu’est-ce qu’une hernie discale ?

Pour comprendre les symptômes d’une hernie discale chez les chiens, il est important de comprendre ce qu’est cette affection. Chez les chiens (mais aussi chez l’homme et d’autres mammifères), un disque se trouve entre les différentes vertèbres de la colonne vertébrale. Il s’agit d’une masse molle et gélatineuse entourée d’un anneau plus ferme, semblable à du cartilage. Le disque intervertébral sert ainsi de sorte d’amortisseur entre les vertèbres osseuses. Si une hernie discale se produit, l’intérieur du disque – c’est-à-dire le noyau gélatineux – tombe littéralement devant ou hors de l’anneau qui l’entoure. Le disque intervertébral appuie, alors, sur la moelle épinière et les cordons nerveux qui s’y trouvent.

Voici les symptômes

Le premier signe d’une hernie discale chez le chien est la douleur. Vous pouvez savoir si votre chien souffre, par exemple, s’il ne s’amuse pas autant qu’avant ou s’il bouge beaucoup moins que d’habitude. Vous pouvez, également, remarquer un changement dans le schéma de mouvement de votre chien ou une sorte de posture de soulagement, comme un dos courbé. Une autre indication de la douleur causée par une hernie discale peut être que votre chien réagit de manière hypersensible au contact avec la colonne vertébrale, voire qu’il affiche un comportement agressif.

Disque glissé : comment se développe-t-il chez les chiens ?

Les hernies discales graves peuvent, également, entraîner une paralysie des jambes avant ou arrière. Vous pouvez reconnaître un tel symptôme de paralysie en traînant la jambe de votre chien, par exemple. Chez les teckels et les races qui ont tendance à souffrir de ce qu’on appelle la “paralysie du teckel”, les pattes arrière sont souvent immobilisées et, dans certains cas, le chien peut se trouver dans une “position de garde” dans laquelle les pattes arrière sont tendues vers l’arrière. Selon le lieu et l’étendue de l’incident, une hernie discale chez le chien peut, également, affecter la fonction de la vessie et des sphincters intestinaux. Si les nerfs sont touchés par la hernie discale, il peut en résulter des urines ou des selles non planifiées.

Conseils sur la demande d’attention de son chien
Au soleil : Les meilleures destinations de vacances avec votre chien !